Editorial : Exigence et persévérance !

Le modèle économique et social de la Principauté a fait ses preuves, aussi parce qu’il a su s’adapter à notre temps et aux nouvelles exigences modernes. Notre dynamisme économique, nous le devons à l’État qui investit régulièrement dans ses infrastructures, dans le logement, et dans de nombreux projets structurants. Notre modèle laisse toute sa place […]

Le modèle économique et social de la Principauté a fait ses preuves, aussi parce qu’il a su s’adapter à notre temps et aux nouvelles exigences modernes. Notre dynamisme économique, nous le devons à l’État qui investit régulièrement dans ses infrastructures, dans le logement, et dans de nombreux projets structurants. Notre modèle laisse toute sa place aux développe- ments des nouveaux secteurs d’activité, tout en maintenant son attractivité pour une clientèle de luxe, sédentaire ou non.

Mais aujourd’hui, force est de constater que nos chantiers publics tournent mal, avec des retards importants. Dans un monde aux exigences accrues, cela doit provoquer une vraie remise en question, et une réflexion rapide qui prenne aussi en compte le débat que nous connaissons autour des problématiques de qualité de vie, sans reporter ces chantiers nécessaires à notre compétitivité internationale, celle-là même qui nous fait vivre…

Exigence et persévérance, des mots que nos métiers connaissent bien, des notions qui guident la plupart de nos chefs d’entreprises dans cette perspective de qualité totale.

L’exigence nous oblige aussi à penser l’ouverture des commerces le dimanche, de façon juste, libre et régulée. L’exigence nous fera nous pencher sur le travail de nuit, sur la représentativité, sur les accès à Monaco, sur l’avenir de nos systèmes de retraites.

Notre économie se porte bien, les budgets de l’État sont en excédent. C’est tout un modèle performant qui continue de se développer, en sécurité, pour peu que tous ses acteurs continuent d’y mettre l’énergie nécessaire.

Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance.” — Steve Jobs

Alors persévérons !

Le Président, Philippe Ortelli